mercredi, 12 mai 2021|

3 visiteurs en ce moment

 

Riaillé -> Saint Julien Chapteuil : trajet de merde !


  1

660 km dans un paysage enneigé, mais bon, sans trop de soucis ? Que de l’autoroute ...

Sauf qu’à1,5 km de St Julien Chapteuil (43), la D26 a décidé de nous pourrir le peu de distance qui restait !
Sinueuse àsouhait, elle doit être magnifiquement agréable en été en moto... :)

Là, deux frayeurs ! La première est une glissade qui a conduit la voiture às’immobiliser à15 cm du fossé ... de 3m de profondeur environ ! On est sorti, flagellant, on a poussé la voiture et on est reparti, sans un bruit dans la voiture... L’ambiance était celle de ceux qui ont croisé un gros danger et qui s’en sont sortis grâce àune méga chance du diable !

Quelques centaines de mètres plus loin, les lacets arrivent, les deux premiers passent, on roule en 1ière, les yeux grand-ouvert... Et tout d’un coup, les roues partent, heureusement vers la droite de la route, c’est àdire vers l’intérieur du virage...

Étant passager àce moment, j’ai vu le talus arriver doucement, j’ai vu la neige se soulever quand le capot a heurté la terre, et j’ai senti la voiture basculer (un peu)... Un "tout le monde va bien plus tard ?", je sors et me casse la gueule sur le verglas... Bon, visiblement, on pouvait pas y faire grand chose !

Je me relève et fais le tour de la voiture. La roue arrière gauche est à15 cm du sol.

Les feux clignotants de la voiture...
Dans le fossé, dans la nuit, dans le froid, dans la neige,...

Les premières voitures arrivent et nous demandent comment cela va. Je les remercie, pas de corporel, pas de matériel apparent, juste une belle frousse et un soucis àrégler rapidement : sortir, au risque de mourir congelé !

J’appelle Inter Mutuelles Assistance (0800 75 75 75) qui prévient un dépanneur. 2mn après, le dépanneur me rappelle pour connaître le lieu exact et ce qu’il y a faire. Avec ma réponse, il semble ennuyer... Visiblement, cela ne sera pas simple !

30mn plus tard, il arrive avec un plateau... Et en sortant, il grimace... La plaque de verglas risque de faire déraper le camion quand il va tirer la voiture. Et la route n’est pas sablée, les deux vont partir. Euh... Si on pouvait éviter ?

Nous voilààenlever la neige des bas côtés pour accéder àla terre... Et àlancer quelques pelletés de terre sur la route pour que les roues du camion ne dévissent pas avec la traction !
La voiture sort doucement du fossé, moi àson volant, pas super fier, car si cela dévisse !

Elle sort ... Doucement, on l’aligne avec le plateau du camion, elle monte ! Ouf, le camion n’a pas bougé... sauf que maintenant, il va falloir monter la côte à7% mais surtout DÉMARRER en côte le camion avec la voiture dessus. Pourvu que la terre continue ànous aider. Même le dépanneur n’est pas trop fier ! Imaginez NOUS !

Le camion s’ébroue, le moteur se lance et on s’arrache de notre prison glacée ! Merci Dieu des inconscients !

On reprendra la route àl’envers, au chaud, mais làencore sns un bruit !

Le dépanneur nous ramènera au Puy en Velay, d’où nous repartirons après les formalités administratives.

La fin de la route sera très galère car il est 21h00, il fait -10 degrés et le VVF est au fond d’une petite route verglacée. Je pousserai encore la voiture dans la neige fondue, je retiendrai encore la voiture en descente sur de petites routes, je marcherai 1km seul dans la forêt pour rejoindre la voiture (àqui j’avais dit de ne pas s’arrêter sous peine de rater une côté givrée), ...

Bref, trajet de merde !


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »