dimanche, 27 septembre 2020|

4 visiteurs en ce moment

 

Enfance et modes de garde au pays d’Ancenis


« Il y a quelques années, quand je suis entré au conseil municipal d’Ancenis, il y avait un grand blanc en matière de mode de garde des enfants. Depuis, il y a eu du changement !  » rappelle Jean-Michel Tobie, maire de la ville, avant de laisser la parole àMichelle Meunier, vice-présidente du conseil général. Elle est venue présenter le rapport sur les modes de garde dans le pays d’Ancenis. Un rapport issu d’une réflexion menée depuis 2005, avec tous les partenaires du monde de la petite enfance, et d’une enquête menée auprès du public. Ainsi, sur les 5 000 questionnaires diffusés par le biais des entreprises, des associations et des partenaires de l’enfance, 510 ont été retournés. Parmi ceux-ci, 478 ont été analysés. Ont majoritairement répondu au questionnaire : les femmes de 20 à39 ans, employées à47,9 % en CDI àtemps complet ou partiel, vivant en couple avec deux enfants dont l’aîné est âgé de 6 à11 ans.

Unique dans le pays d’Ancenis, la halte-garderie Roule ti’bouts propose ses services itinérants sur le canton de Riaillé depuis plusieurs années. Devant parents et partenaires du monde éducatif, le conseil général a fait le point sur l’accueil des petits.

Il ressort de l’enquête que « l’accueil chez une assistante maternelle est le premier mode d’accueil sur le territoire, suivi de très près par l’accueil périscolaire, de plus en plus plébiscité par les familles  », souligne Michelle Meunier. Certaines utilisent au moins modes de garde dans l’éventail proposé en pays d’Ancenis, entre la famille, la garde périscolaire, l’assistante maternelle, la garde àdomicile, la crèche, la halte-garderie, le voisinage ou d’autres solutions. Quel que soit le mode de garde, les familles se déclarent satisfaites à77,8 %, et 67,4 % souhaiteraient un mode de garde ponctuel ou régulier.

Selon le canton, les difficultés rencontrées pour accéder àun mode de garde sont différentes : ainsi àAncenis, c’est le coà»t qui est pointé, àRiaillé, Ligné et Varades, l’insuffisance de l’offre, àSaint-Mars-la-Jaille, l’absence de l’offre. À l’heure actuelle, Varades et Ligné songent àun pôle multi-accueil, tandis que celui de Mésanger voit le jour et que la nouvelle Maison de l’enfance d’Ancenis vient d’être inaugurée.

Quant aux familles, 95 % cherchent un mode de garde pour aller ou pouvoir travailler, 17 % y trouvent une solution àun imprévu, 14 % pour socialiser leur enfant et 10 % pour avoir du temps libre. Leur demande étant très forte, sur des horaires décalés, avant 7 h et après 19 h, ainsi que les mercredis et pendant les vacances scolaires.


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »