jeudi, 1er octobre 2020|

8 visiteurs en ce moment

 

Gilet fluo VERSUS signalisation des radars, ne nous trompons de bataille !

Date de publication :
Mots clés :

En ce moment, sur l’actualité Sécurité Routière, le débat est focalisé sur la disparition programmé des panneaux de signalisation des radars automatiques. Et cette fois, ce n’est pas un hoax !

Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) a présenté mercredi près d’une vingtaine de mesures pour réduire le nombre d’accidents. Il a notamment décidé de supprimer les panneaux avertissant les automobilistes de la présence de radars et d’aggraver les sanctions en matière d’alcool au volant et de grands excès de vitesse. Le Nouvel Observateur

Mesure spectaculaire, tant elle joue sur la corde sensible des conducteurs. En effet, le Français n’aime pas se faire gauler au radar (Normal direz vous !). Et depuis la mise en place des radars automatiques, ils se font pruner !
Mais depuis 2003, année de mise en place des premiers radars automatiques, les Français n’ont pas bronché sur le principe, ils ont acheté des avertisseurs de radars !

En fait, c’est par un arrêté interministériel du 27 octobre 200311, que le gouvernement valida la mise en place d’un dispositif expérimental « visant à automatiser la constatation de certaines infractions routières et l’envoi de la contravention ». Il s’agissait d’un test grandeur nature qui s’appuyait sur le déploiement par la police et la gendarmerie d’une centaine d’appareils et qui dura un an.

Et pour rappel, c’est le même qui tenait les rennes !

Ce même jour, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et Gilles de Robien, ministre des Transports, inaugureront en grande pompe le premier radar automatique installé sur la nationale 20 à hauteur de La Ville-du-Bois, dans l’Essonne, en région parisienne.

Alors que la FFMC et d’autres hurlaient contre le système sous tendant les radars automatiques [1], les conducteurs achetaient des avertisseurs de radars et autres GPS avec abonnement. Les ventes ont d’ailleurs explosé, tout comme les CB, bref, tous les outils permettant d’échapper à ce que certains appellent un "nouvel impôt routier" !

je me répète, mais se faire sanctionner si l’on fait une faute n’est pas une aberration ! Si l’on sait que nous dépassons la vitesse, on joue au chat et à la souris. Si le chat est là, on se fait pincer. sauf si on a un avertisseur, donc, là, c’est une déséquilibre économique qui se met en place, une différenciation du risque de sanction par le porte monnaie !... Ce qui me gène aussi, et surtout, c’est le processus automatisé et la légende qui ferait que les radars sont mis aux endroits accidentogènes !

- 1. Je préfèrerais toujours des humains à un robot. L’humain sait "apprécier" et relativiser, le robot non, même si on le paramètre ;
- 2. Le processus totalement automatisé porte atteinte à mes droits fondamentaux en retirant le pouvoir de sanction aux juridictions républicaines [2] ;

Et Guéant et Fillon tiennent la barre... Malgré les chahuts parlementaires !

Selon les participants à la réunion hebdomadaire, à huis clos, du groupe UMP à l’Assemblée nationale, "environ 90%" de la rencontre ont été consacrés à ce sujet, plusieurs députés se faisant les porte-parole du "mécontentement" des électeurs vis-à-vis de la suppression des panneaux annonçant un radar fixe. Sud Ouest du 17/08/11

Sauf que cette politique est ancrée dans les esprits de nos gouvernants, 2003 était sous le règne de Sarkozy, Ministre de l’intérieur et de Claude Guéant, directeur de cabinet du premier cité ! Ce n’est que la suite logique de la mise en place d’un système basé sur des valeurs et des esprits qui sont au pouvoir depuis des années. Pourquoi voulez vous que cela change ? Alors, peut être que l’approche des présidentielles infléchira la position des députés, poussés par leurs administrés... Le jeu sera donc entre les associations de victimes larmoyantes et les lobbies routiers [3].

SAUF QUE ...

J’en appelle à mes camarades motards, car le vrai danger n’est pas là pour nous... Cela ne changera pas la face du monde motard si les panneaux de signalisation ne sont plus mis avant les radars automatiques... Automobilistes, motards, même punition ! Mais le GILET FLUO pourrait bien être le début de la fin... Je le disais dans mon précédent article, je pense qu’il peut être la "nouvelle vignette moto" du siècle ! Et si l’on perd, le début de la fin, car combien de jeunes ne voudront pas passer le permis moto pour ne pas être ridicule, combien de quadras ne voudront pas reprendre la moto pour ne pas être "fluorisé", combien de motards refuseront de porter ce gilet ? Le risque n’est pas mince...

Ne nous trompons donc pas de bataille, amis motards, les panneaux de signalisation, c’est de la petite monnaie par rapport au gilet fluo ! D’autant que personne d’autres que les motards ne se mobilisera sur cet appendice vestimentaire, comme d’habitude, les motards ne compteront que sur les motards...

Quid des scooteristes ? Les nouvelles générations d’utilisateurs très très urbains soutiendront ils cette mesure, biberonnés, pour la plupart, à la "caisse à 4 roues" et au gilet/triangle de sécurité ? Ils doivent aussi comprendre, si ce n’est pas le cas, que c’est tout simplement la pérennité de la moto qui est en jeu, mais aussi une certaine conception de la liberté ! Libre de s’habiller sans être un clown, de choisir son véhicule sans pour cela être ridicule, de porter des vêtements sans être sanctionner.

Et c’est responsabiliser le conducteur de lui faire comprendre qu’il a intérêt à avoir un vrai blouson de moto avec des plaques rétro-réfléchissantes plutôt que la veste de jean !

Bref, un combat de motards, pour les motards, par les motards !

Et si la loi passe, nous aurons toujours l’arme juridique, grâce à la commission juridique, du recours pour excès de pouvoir [4] comme nous l’avions utilisé pour les feux de jour.

Au 18 !


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Le maître d’oeuvre du système CSA (Contrôle-sanction automatisé) sera le haut fonctionnaire Raphaël Bartold. Le processus est entièrement automatisé, de la constatation à la sanction, ne laissant que très peu de manoeuvre à l’humaine, donc à la défense !

[2CP de la FFMC : "La F.F.M.C. réagit à cette nouvelle atteinte à la vie privée parce qu’elle est une fédération citoyenne qui se bat depuis des années contre la tendance au contrôle social de l’individu dans le cadre des politiques de sécurité routière. Ainsi, elle a immédiatement combattu les radars automatiques, d’ une part parce que la répression excessive ne changera en rien les comportements des usagers de manière durable, et, d’autre part, parce que le traitement informatisé et automatisé du contrôle et de la sanction est une atteinte grave aux fondamentaux du droit français (Droit de la défense, présomption d’innocence, recours, …)."

[3Dont la FFMC fait partie

[4La FFMC attaque le gouvernement en justice pour excès de pouvoir


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »