mercredi, 30 septembre 2020|

6 visiteurs en ce moment

 

Colloque de la Fondation Mutuelle des Motards sur les motards de plus de 40 ans... Quelques retours !


Les pratiques des motocyclistes constituent un thème de recherche pour lequel on trouve assez peu de littérature académique et qui pourtant fait rêver enfants et adultes.
C’est en cela qu’à l’initiative de la Fondation Mutuelle des Motards, un projet de recherche a été lancé pour interroger un phénomène qui peut paraître contradictoire et qui participe pourtant de la féminisation et de la séniorisation de la mobilité motorisée. Les deux et trois roues à moteur sont plutôt associées à la liberté, à l’aventure, au risque et à la transgression, alors que la quarantaine marque souvent le début d’une période de la vie plus sage.

Depuis « L’homme à la moto » d’Edith Piaf et « L’équipée sauvage » de Marlon Brando, les motards alimentent bien des fantasmes à longueur de romans noirs, de films ou de bandes dessinées. Mais dans la réalité, l’analyse de cette population est bien moins documentée. « La moto reste un parent pauvre en matière d’information. Parce que nous sommes minoritaires, peu de chercheurs se sont intéressés à notre groupe et à nos pratiques. À l’opposé, le monde de l’automobile bénéficie d’une littérature scientifique très dense. Partant de ce constat, la Fondation a souhaité débroussailler le terrain en lançant une première étude exploratoire sur les motards de plus de 40 ans. Il s’agissait ainsi d’identifier et de prévenir les éventuels risques spécifiques auxquels cette population pourrait s’exposer », initie Alain Borie, président de la Fondation Mutuelle des Motards.

Enquête au long cours
Se concentrer sur les quadras et plus a en effet du sens à l’heure où l’âge moyen des motards atteint 43 ans. La Fondation s’est ainsi intéressée à ceux qui se mettent tardivement à la moto, à ceux qui reprennent le guidon après une longue pause et enfin à ceux qui ne l’ont jamais lâché mais qui pourraient éventuellement connaître des problèmes de santé susceptibles d’impacter leur conduite. Pour bien connaître cette population, la Fondation s’est à la fois appuyée sur le laboratoire 2RouesLab de la Mutuelle des Motards et sur le travail d’enquête mené par Marc Camiolo auprès de 73 motocyclistes. L’homme - à la fois sociologue, psychologue, psychanalyste et formateur à la conduite – a tiré de très nombreux enseignements de ses 18 mois d’entretiens.
Alors qu’il entendait identifier les risques propres aux « vieux » motards, le sociologue a été contraint de revoir sa copie en constatant que le distinguo jeune/vieux ne fait pas sens dans notre univers. « La moto porterait des valeurs de jeunesse, de risque, d’aventure ; elle aurait un caractère régressif qui ferait que ses pratiquants conserveraient une certaine jeunesse » indique-t-il.
De ce paradoxe apparent, s’ouvre alors la question de savoir ce que c’est que d’être un « vieux motard », avec tous les guillemets nécessaires à l’utilisation de cette expression.

La règle face à la réalité

Dans son travail d’enquête, notre sociologue s’est également penché sur la question du rapport du motard à la loi. Alors que nous sommes volontiers présentés comme d’impénitents infractionnistes, Marc Camiolo rappelle qu’ « une erreur commune et moraliste tendrait à laisser croire que le respect des règles maintient la population en sécurité et que la transgression est nécessairement associée au danger ». En effet, « Il y a bien des cas où une infraction peut éviter un accident. On peut devoir franchir un feu rouge pour éviter de se faire percuter par l’arrière par exemple ou devoir accélérer pour libérer une intersection alors qu’un usager se dirige droit sur nous ». Il n’est donc pas possible de « définir les motards en tant que groupe fondamentalement opposé à la loi ».
Le savoir au service de la sécurité

En s’attachant à déconstruire les nombreux présupposés dont pâtissent le motard et sa passion au profit d’un vrai savoir, gage d’une politique de prévention des risques efficace, la Fondation Mutuelle Des Motards reste fidèle à ses valeurs fondatrices. Son rôle est double. Dans un premier temps, elle conduit des études et des recherches scientifiques au niveau clinique, médico-économique et sociétal. Ensuite, elle diffuse l’information en direction de tous les personnels scientifiques, médicaux et sociaux, mais aussi auprès des familles, des collectivités et acteurs territoriaux susceptibles d’interagir avec le monde motard. C’est dans cette perspective que Marc Camiolo tiendra le 22 septembre, à Metz, un colloque pluridisciplinaire afin de permettre l’émergence de plusieurs pistes de réflexion sur des actions à mener pour prolonger son travail de recherche. Parallèlement, la Fondation planche déjà sur son prochain sujet qui se penchera sur les moyens à mettre en œuvre pour améliorer la prise en charge des motards accidentés.

Ce colloque, avec un oeil sur la publication d’un ouvrage collectif, se veut pluridisciplinaire et espère apporter des éclairages psychologiques, sociologiques, philosophiques, psychanalytiques, historiques, géographiques et d’autres sciences humaines et sociales. L’espoir est que de l’éclairer de plusieurs endroits à la fois, on puisse le voir un peu mieux.

Les participants étaient les suivants :

- Gérard HERNJA est Docteur en sciences de l’éducation, a abordé la modification de l’image des motocyclistes au regard de la féminisation et de la séniorisation de la population. http://www.theses.fr/2005NAN21004
- Vanessa CUCURULLO est responsable du laboratoire 2roues Lab’ de la Mutuelle des Motards, a abordé les aspects statistiques de notre objet. http://2roueslab.mutuelledesmotards.fr/
- Hervé REGNAULD est Professeur de géographie à l’université de Rennes a abordé la question de la mobilité des motocyclistes. https://perso.univ-rennes2.fr/herve.regnauld
- Denis BERGER est docteur en sociologie a critiqué le concept de "vieux motards" en tant que catégorie spécifique. http://sociomotards.net/

Entre autres...

Les vidéos proviennent de l’excellent article du blog "Moto d’un jour".


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »