mardi, 20 octobre 2020|

4 visiteurs en ce moment

 

Un truc pour protéger nos abeilles et tuer des frelons asiatiques !

Date de publication :
Mots clés :
  • Environnement
  • Frelon
  • Frelon asiatique
  • Guêpe
  • Vespa velutina

  • Habitant à la campagne, je suis régulièrement confronté aux soucis avec les insectes volants, plus ou moins identifiés...
    Et si il y a bien un insecte volant qui porte sur ses ailes bon nombre de rumeurs, fantasmes, peurs et angoisses, c’est le frelon.
    Bon, d’abord, un peu de science ! Qu’est ce qu’un frelon ?

    C’est d’abord le nom vulgaire de "vespa".

    Vespa est un genre d’insectes sociaux, de la famille des Vespidae, sous-famille des Vespinae. Pouvant atteindre 45 millimètres de longueur, les frelons sont les plus grands insectes eusociaux [1].

    Pourquoi en a t on peur ?

    Une belle et tenace légende dit "Sept piqûres tuent un cheval, trois un adulte et deux un enfant". Ce qui a conduit à détruire les nids et colonies de frelons. Alors qu’après étude scientifique, une piqûre de frelon n’est généralement pas plus dangereuse qu’une piqûre de guêpe ou d’abeille : "on a déterminé que le LD50 (quantité de venin qui entraîne la mort dans 50% des cas) pour le venin d’abeille est exactement de 6 mg par kg, soit à peu près la dose correspondant à 40 piqûres. Pour le venin de frelon, les chiffres vont de 10 mg/kg (Habermann 1974) à 90 mg/kg (Kulike 1986). Ce qui se rapporte à environ 154-180 piqûres par kg. Il en résulte que le venin d’abeille a de 1,7 à 15 fois plus d’effet que celui du frelon !" (Source)

    Il est craint par sa taille aussi car il est plus grand que nos abeilles ou guêpes chez nous. Et surtout, c’est un prédateur redoutable pour d’autres insectes comme les guêpes, les abeilles ou encore les mouches. Le frelon asiatique récemment apparu en France est responsable de la disparition d’abeilles, voire de ruches dans certaines régions où aucune précaution n’a été prise.

    Ci dessous une vidéo de l’attaque de 30 frelons "Vespa mandarinia japonica" sur une ruche de 30000 abeilles !

    Et puis il y a le FRELON ASIATIQUE !

    Sachant que presque tous les frelons viennent d’Asie à l’origine, il s’agit en fait du frelon à pattes jaunes (Vespa velutina). On le rencontre en Asie continentale jusqu’au nord de l’Inde et dans les montagnes de Chine, zones géographiques où le climat est comparable à celui de la France, ce qui explique qu’aient été possibles son installation et la colonisation de nouveaux territoires en Europe.

    Il est différent de nos frelons "de chez nous" par ses couleurs et sa taille. Autre élément intéressant : il semblerait que il ne soit pas influencé par le tropisme de la lumière contrairement à son cousin Vespa crabro. De ce fait, il se montre moins invasif dans les habitations éclairées la nuit et donc moins dangereux que le frelon commun.

    Il semblerait que Vespa velutina nigrithorax n’est pas plus agressif envers l’homme tant que ce dernier se trouve au delà d’un périmètre de 5 mètres. Sa piqûre n’est pas moins dangereuse que celle du Vespa crabro mais les études scientifiques sont plutôt pauvres sur ce sujet.

    Vespa velutina a été observée pour la première fois en France en 2004 dans le Lot-et-Garonne, provenant probablement de conteneurs de poteries chinoises importées dans le Lot-et-Garonne. La progression du front d’invasion est d’environ 100 km par an, le frelon étant présent sur 50 % du territoire métropolitain (majoritairement la moitié sud-ouest) en 2012.

    Il existe plein de pièges. Sur une liste de discussion, j’ai reçu un petit truc de piège pour protéger les abeilles et tuer les frelons asiatiques. Le voici.

    En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s’aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre ce fléau. En effet, les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver car l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent.
    Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc ... pour en ressortir courant février et commencer à s’alimenter. C’est à ce moment que nous pouvons agir.

    En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids : 1 reine = 2 000 à 3 000 individus

    Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d’eau minérale en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse ; puis verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange de bière brune, de vin blanc ( pour repousser les abeilles ), et de sirop de cassis.
    Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi février à la fin avril. Après cette date les futures reines auront commencé à se reproduire.

    Merci de votre lecture et à vos pièges ! L’an passé avec 1 seul piège a DAX (40)....... 72 frelons ont été éliminés


    Pas sympas pour les frelons, mais n’oubliez pas que les abeilles sont les insectes qui permettent la pollinisation des fleurs et des arbres. Pas d’abeilles, pas de végétaux et donc pas de ruminants et donc, pas d’humains !

    Merci les abeilles et sus aux frelons asiatiques !

    Un site très complet sur les guêpes, abeilles et frelons...


    Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

    [1L’eusocialité est un mode d’organisation sociale chez certains animaux qui fait qu’un même groupe d’individus vivant ensemble est divisé en castes d’individus fertiles et non fertiles. Les individus fertiles sont chargés de la reproduction tandis que les autres s’occupent de les nourrir et de les protéger, accordant ainsi aux petits plus nombreux une plus grande chance de survie. À long terme, le fait que tout individu du groupe travaille pour la colonie et non pour lui-même engendre un superorganisme


    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

     
    A propos de Le blog de Guillaume
    Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
    En savoir plus »