mardi, 22 septembre 2020|

2 visiteurs en ce moment

 

Quand je range mon bureau, je découvre de vieux souvenirs...


L’été est pour moi une période de rangement. On dit souvent "le ménage de Printemps", moi c’est le "ménage d’été". Et cette année, restant à la maison pendant mes vacances, j’avais décidé de faire un GRAND MENAGE D’ETE !
C’est à dire, dès que j’étais donné un objectif et une règle : entièrement nettoyé mon bureau (personnel) et jeter tout objet si je me posais la simple question "dois je le garder ?". En effet, par expérience, dès qu’on se pose cette question, la réponse est dedans :-P

Bref... J’ai jeté environ un mètre cube de papier divers et environ 2 mètres cube d’objets divers, dont une petite partie est en vente sur des sites d’occasion, une partie mineure est à la poubelle, une majeure partie est en recyclage chez Trocantons.

Sans être exhaustif, voici quelques pièces, trouvées dans une même boite. Histoire...

IMG/jpg/20120801_161234.jpg

Cette médaille m’a été donnée par Jacques Maggiori. J’ai partagé 2 ans de mandat avec Jacques au bureau national de la FFMC, lui en avait déjà fait partie. Le mouvement motard doit beaucoup à Jacques. Illustration : Président du moto-club de Saint Paul d’Espis, Fondateur de FFMC 82, Co-Fondateur de la Fédération Française des Motards en Colère. (1979-1980), Fondateur de SOS moto-survie (1979), Co-Fondateur de la Mutuelle des motards (1983), Co-Fondateur de la F.F.M.C. Loisirs (1984), Créateur du Club Loisirs Aventure Moto CLAM (1984-1985).

Et sa région aussi : Co-Créateur de la radio VFM 88.9 (1993), Créateur et président de l’office du tourisme de Valence d’Agen, Créateur du concours des maisons et jardins fleuris de Valence, Président du Comité des fêtes de Valence d’Agen, Initiateur et organisateur de " l’été des pigeonniers " de 1993 à 2002, Journaliste à Sud Radio, animateur de l’émission Sud motard pendant 8 ans, Adjoint au Maire. Je me suis souvent empaillé avec Jacques, car nous n’avions pas la même conception des choses et surtout, il avait la sérénité que le jeune militant que j’étais n’avait pas encore. J’ai eu l(e triste)’honneur de lire l’hommage que le mouvement FFMC lui a adressé après son suicide. Un site lui est dédié.
Le médaillon avait été fait pour l’anniversaire du CLAM en 1998.

IMG/jpg/20120801_161317.jpg

Ce pins provient d’une manif anti raciste à laquelle j’ai participé fin des années 80, initié par SOS Racisme. Le combat anti raciste a toujours été une de mes préoccupations et depuis que je milite, ce combat est un axe central de mes idées. Le racisme est une idéologie, qui partant du postulat de l’existence de races humaines, considère que certaines races sont intrinsèquement supérieures à d’autres. Cette idéologie peut entraîner une attitude d’hostilité ou de sympathie systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes de couleurs.
Je n’admets pas qu’on puisse exclure quelqu’un, le battre, le brimer, le rejetter, sur de simples critères de couleur, de culture, de religion. C’est juste inadmissible !

IMG/jpg/20120801_161325.jpg

Cette petite pince à linge ne sert pas de repose-pieds à une petite coccinelle. Non, cette mini pince a été acheté lors d’une manif écolo anti OGM. faite main, elle montre simplement mon hostilité à la modification génétique du vivant.

Je soutiens donc le mouvement anti-OGM, qui par les campagnes de sensibilisation, ou illégales (telles que des destructions de plantations), agissent pour que mon corps ingurgite le moins possible de bizarreries manipulées par la science, sans qu’on sache réellement ce qu’elles donneront dans 2 générations !

IMG/jpg/20120801_161330.jpg

Pourquoi ce pins en particulier ? Tous les ans, la FFMC sort le pins et le motocollant siglé, original, changé, ... Et depuis 1995, en plus de ma cotisation, j’achète pins et motocollant de l’année. Le militantisme coûte cher. D’autant qu’une fois l’année passée, le motocollant est décollé de la moto et le pins... rangé dans une boite en attendant un ménage d’été ! Ce qui a été le cas pour une poignée cette année !

IMG/jpg/20120801_161359.jpg

Pourquoi les avais je gardé ? Mystère ! Mais par contre, le premier, lui, il y a un attachement ! Car il reprend le slogan des manifs de 1995. La FFMC en avait fait un clin d’oeil assumé. Est ce que cela pourrait l’être encore maintenant ? Je crains que non.
Ce qu’il y a d’étonnant dans nos pins, c’est que les motards en achètent encore beaucop tous les ans. Les portent ils ? Je pense que la majorité les range ou les punaise. Le pins est passé de mode et pourtant, il représente une obole significative pour le mouvement motard.

IMG/jpg/20120801_161339.jpg

Ceci est un tireur de fermeture éclair. Et peu de personnes encore dans la FFMC peut se rappeler de cet épisode douloureux de la FFMC Ile de France (Maintenant FFMC PPC). Mais pourtant, tout militant associatif l’a connu une fois dans sa vie : la création par des dissidents d’une association parallèle (mais proche) permettant de faire ce qu’ils veulent et non pas subir la démocratie. Là, c’est ce qui s’était passé au sein de la FFMC Ile de France. La FFMC Loisirs est une association d’éducation populaire permettant à des jeunes de tous horizons de concilier, par le biais du sport motorisé et d’autres activités culturelles, passion, citoyenneté, responsabilité, respect de soi et des autres. Mais à un moment, c’était aussi le réceptacle des balades motardes, la FFMC ne souhaitant pas mélanger loisirs et politique. Et des dissidents avaient créer une FFMC Loisirs Ile de France. Et avaient sorti ces tireurs. Et m’en avaient filé un... Collector !

IMG/jpg/20120801_161345.jpg

Cela, c’est tout simplement le vestige de deux choses : la fin des pins et la fin des objets marketing. C’est un pins SHOEI, marque de mon casque depuis presque 20 ans. Et ce pins a du être un cadeau, un jour, sur un stand, dans une boite, sur un circuit, ... Ce genre de geste est de moins en moins courant, d’autant que le pins est de très bonne qualité. Comme leur casque !

IMG/jpg/20120801_161404.jpg

Et pour conclure, deux stylets, parmi une dizaine identique. Ces stylets, orphelins, sont des restes de deux de mes précédents PDAPhones. Qu’est ce donc ? Et quelles différences avec un SMARTphone ? Le PDAPhone possède un écran tactile (avec un stylet) et le SmartPhone un clavier numérique (Source). Soit j’avais eu du rab, soit j’avais acheté des compagnons au cas où j’en perdrais un. Ils proviennent de deux de mes PDAphones préférés, le Palm LifeDrive et le Palm Tréo 650.

Sous Palm OS Garnet 5.4, doté d’un processeur XScale cadencé à 416 MHz, de mémoire morte 16 Mo et d’un DD de 4 Go 3.8", il possédait un écran TFT de 320 x 480 et gérait des connections IrDA, Bluetooth, 802.11b. Le slogan disait "Palm Lifedrive Mobile Manager ... Vous n’avez plus besoin d’ordinateur portable." Et c’était vrai ! Le plus proche de mon actuel Galaxy Note !

Le Smartphone Treo 650 de palmOne est le spécialiste de l’e-mail mobile. Téléphone quadri-bandes international GSM/GPRS/EDGE, le Treo 650 dispose d’un format compact et associe un service d’e-mail sans fil très simple à configurer et un organiseur Palm OS 1.
Avec le clavier, on pouvait rédiger rapidement. Lui était la deuxième génération de Tréo (Après le 600 et avant le 680). Il préfigurait les blackberry.

Merci d’avoir partagé ce moment avec moi...


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »