mardi, 22 septembre 2020|

3 visiteurs en ce moment

 

Pistes cyclables àRiaillé, les vélos n’ont qu’àbien se tenir...


Depuis longtemps, je ne vous avais pas parlé de Riaillé ... Ma chère commune... A un moment, j’en avais trop parlé, assez critique sur des positions de la municipalité (C’était autour des municipales) et le boulot, couplé àun contexte moins favorable àla critique, m’a fait lâché le clavier ...

Donc, je reprends la plume. Cela faisait longtemps que j’avais ces photos en stock et que je voulais écrire dessus... Nous avons un Maire (Un conseil municipal ?) qui parle beaucoup de développement durable. Il a par ailleurs quelques expérimentations sur la commune qui me fait penser que ce n’est pas totalement du discours dans l’air du temps [1]. Il est probablement mal entouré alors, parce qu’il est difficile de lire sa politique progressiste affichée. Passons.

J’avais donc ces photos en stock pour un article critique futur. Forcément critique... Parce que là, on atteint des sommets en bêtise. J’en viendrais même àme dire que jean Pierre Pernault avait raison dans son émission "combien ca coute" de dénoncer les deniers publics gaspillés [2].

Pourtant...Les deux photos ci dessous ont été prises devant la nouvelle pharmacie dans le bourg.

Elles représentent environ 20 mètres de pistes cyclables balisées, sur le (large) trottoir récemment refait pour l’installation de la dite pharmacie et l’aménagement de la rue.

Sauf que... C’est le seul morceau de pistes cyclables de la Commune. Et là, tout de suite, je fait une précision utile : je ne vise personne quand je dis que cet aménagement est CRETIN ! Parce que ridiculement petit, donc totalement inutile ! J’exemptes la Mairie, en tout cas j’espère, d’avoir sur ses milliers de mètres de routes sous sa responsabilité, laisser s’installer cette idiotie, aussi onéreuse qu’inutile. Car ne pensez pas, chers contribuables, que cet aménagement coà»te trois francs six sous. Ne serait ce qu’en peinture et main d’oeuvre, il y en a pour quelques milliers d’euros ! Pour rien.

Ce qui me chagrine, c’est que je sens, derrière cette inutile morceau de piste, une OBLIGATION réglementaire d’avoir sur certaines routes (Selon un certain contexte, patati patata), une piste cyclable... Pour d’obscures raisons de sécurité routière, de développement durable, de prise en compte des vélos, de ... et de ... bref, une vision technocratique et bien pensante de l’aménagement urbain.

Imaginez le tableau ! Je vois la scène... La commune présente son projet d’aménagement du carrefour [3]... Et on leur dit : "Ah mais, il faudra une piste cyclable, car le schéma présenté tombe sous la réglementation FGO-64544, tiret 9 du code d’urbanisme". C’est comme cela qu’on se retrouve àpayer un aménagement qui ne SERT A RIEN ! Pire, je le trouve dangereux, puisqu’il court le long d’un large trottoir qui sert de places de stationnement de courte durée pour les clients de la banque et de la pharmacie.

Mais Riaillé peut se targuer d’avoir dans son bourg 20 mètres de pistes cyclables... Probablement conforme àla réglementation...


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Cf le nouveau bâtiment de l’école en HQE

[2Non, en fait, pas Pernault, malgré tout, je déteste encore plus sa démagogie populiste. :)

[3Qui soit dit en passant, est bizarre, car ce ne sont que des priorités àdroite, mais la route principale n’est pas celle qu’on pense. Personne ne sait jamais qui laisser passer !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »