samedi, 31 octobre 2020|

4 visiteurs en ce moment

 

Ma modeste contribution au "débat" sur le burkini #racismeordinaire #campagne


  2

Loin de moi l’idée de raccourcir un débat politique et/ou sociétal à une image... Mais avouez que, comme moi, vous ne comprenez pas pourquoi CE SUJET arrive maintenant... Ou plutôt, vous le comprenez que trop bien !

Quand le sujet est arrivé sur les médias et les réseaux sociaux, j’ai tout de suite pensé au siècle dernier quand nos arrières grands mères étaient obligées par l’église de porter des tenues, certes moins "froides" que le burkini, mais aussi "couvrantes".

L’église réprouvait les maillots de bain qui arrivaient, trouvant cela choquant et impudique. Les maris, nos arrières grands pères, ont suivi et obligé leurs femmes à se couvrir. A la différence de maintenant peut être, eux étaient aussi couverts (maillot = short + juste au corps), alors que les maris de "porteuses de burkini" portent un maillot / slip de bain. Bon. Ok.

Quand ce n’est pas la culture du pays qui fait qu’on doit porter des tenues grotesques pour ne pas être bronzé, car être "brun" est symbole de pauvreté. Confere la Chine et le "facekini" (Nilong fangshai toutao) !

Ca fout pas les pétoches ça sur la plage ? C’est pas ridicule ? Et pourtant, c’est culturel, donc cela doit poser question au delà de mes propos à la noix !

Plusieurs éléments de réflexion...

- Le burkini n’est pas apparu cette année. Et seulement cette année, cela pose soucis dans l’émergence d’une conscience féministe et politique de nos clans politiques ?
- Oui, si la femme est obligée de le porter parce que c’est conforme à un commandement donné par une religion, c’est absurde, dégradant, sexiste, à condamner. Mais a t’on besoin d’une législation ou d’une réglementation ?
- Quelques fois, entre un maillot de bain moche et un costume aseptisé genre "phoque", on peut choisir la bestialité sans soucis !
- Où commence l’atteinte au nécessaire respect des yeux de tous ?
- Où commence la liberté de s’habiller comme on veut ? Où commence le prosélytisme religieux ? Où commence la dégradation de la condition de la femme ?

De toute façon, la plage, c’est naze, c’est plein de touristes idiots, qui mangent de la glace, agglutinés les uns aux autres comme ils font toute l’année en voiture, au supermarché, dans les embouteillages, au boulot, à la cantine, ....

Que ce soit nos grands mères il y a quelques décennies, ou les femmes msulmannes avec leur burkini, on sent dans tous les cas, avant tout, un sexisme ordinaire qui fait que les femmes n’ont pas la totale maîtrise de leur corps et que les religions s’occupent encore d’aspects qui ne les regardent pas.
Là dessus, ajouter une bonne couche de racisme ambiant anti musulman, sur une lit de campagne présidentielle [1] naissante, vous aurez une recette aussi explosive médiatiquement que temporaire, car dès l’été passé, on rangera les maillots et les burkinis et on ira emmerder les Pères Noël !


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Ou primaires des parties, c’est pareil !


2 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »