dimanche, 17 janvier 2021|

2 visiteurs en ce moment

 

L’économie sociale et solidaire doit communiquer sur les rémunérations de ses dirigeants !

Date de publication :
Mots clés :

Il y a quelques jours est sortie une information importante : "En 2009, les patrons du CAC 40 ont gagné 190 fois le Smic annuel". On apprenait donc que

Les patrons des 40 plus grandes entreprises françaises ont touché 3,06 millions d’euros en moyenne en 2009, soit 190 fois le Smic annuel, une rémunération en baisse de 14% par rapport à 2008 en raison de la crise, selon la société de conseil aux investisseurs Proxinvest. France Info

et qu’en parallèle

Les conclusions de cette étude sont rendues publiques alors que cette année, la revalorisation du SMIC devrait se faire sans "coup de pouce".France Info

Véritable chiffon rouge agité devant les yeux de la "France qui se lève tôt et qui voulait travailler plus pour gagner plus et qui s’est réveillé avec la gueule de bois" !

On sait, tout le monde sait, que les grands patrons ne sont pas un altruisme de bon aloi sur leur rémunération. On a lu, écouté et vu les magnifiques parachutes dorés, les retraites chapeaux et autres superbes avantages que ces patrons déjà merveilleusement rémunérés, touchaient lors de leur départ, quelque soit les résultats qu’ils ont eu dans l’entreprise. Et pour le bougnat d’en bas ? Oh, les ASSEDIC -30% décidées par les mêmes représentants patronaux et quelques syndicats compatissants...

Est ce faire mon gauchiste de base que de dire que l’argent que touche ses personnes provient de l’exploitation des forces de production du dessous [1] et du capitalisme financier ? Et donc, in fine, de l’exploitation du bougnat, car le capitalisme financier se repait de l’exploitation de ceux qui n’ont que leur force de travail à proposer sur le marché !

Est ce inéluctable ? N’y a t il pas d’alternative crédible à ce système d’irrespect et d’exploitation ? Est ce une obligation de voir son dirigeant toucher plusieurs dizaines de fois ce que touche son collègue du bas de la grille tarifaire de l’entreprise ?

NON !

L’économie sociale a depuis longtemps réfléchi à ces écarts inadmissibles entre la rémunération du dirigeant et ses collaborateurs hiérarchiquement en dessous, sans qui, il le sait, rien ne se ferait !

D’autant qu’à des sommes atteignant des sommets d’indécence, le cabinet Proxinvest qui a fait l’étude indique que les critères de rémunération ne sont pas du tout transparents au sein de l’entreprise et auprès des actionnaires.

Ce cabinet de conseil et d’analyse financière française note un “problème de transparence” concernant la rémunération de Carlos Ghosn chez Nissan (environ 8 millions d’euros) “qui était totalement cachée aux actionnaires de Renault et n’apparaît jamais dans le document de référence” du groupe automobile. France Info

et aussi

“La moitié du bonus [2] repose sur des critères qualitatifs non transparents”, conclut Proxinvest France Info

Pendant ce temps là, en France, le même pays, environ 2,3 millions de salariés sont payés au Smic début 2010, soit 1.343,77 euros brut par mois (1.056 euros net) pour un temps complet.
Mais ils peuvent être heureux, car le Gouvernement, qui a des liens plus qu’amicaux avec ses mêmes patrons, comprend bien la difficulté des entreprises françaises...

Pas de coup de pouce pour le SMIC au 1er janvier

Le ministre du Travail Xavier Bertrand doit annoncer aujourd’hui la revalorisation du salaire minimum aux partenaires sociaux lors de la Commission nationale de la négociation collective. Elle devrait se limiter à la revalorisation minimum légale, soit +1.6 %.France Info

Je ne fais pas le procès des dirigeants, ni de l’argent, ni d’une juste rémunération. Qu’un dirigeant d’entreprise soit rémunéré à la hauteur des responsabilités qui lui sont siennes, en tenant compte d’un écart des salaires entre le plus faible et le plus fort, et en mettant en place en interne une vraie politique sociale, cela ne me dérange pas, y compris dans l’économie sociale. Qu’un responsable d’entreprise de 2000 salariés soit rémunéré plusieurs dizaines de milliers d’euros mensuels n’est pas choquant dans l’absolu, si tant est que ce soit du salaire (Et non des "trucs" passant au travers des cotisations sociales [3], et si tant que la rémunération se positionne dans un environnement salariale réfléchi et transparent. Tout salarié devrait connaître la grille des salaires de tous les autres.

Et dans l’économie sociale ?

Passons sur les dirigeants d’associations, qui sont majoritairement encadrés par des conventions collectives. Ou non... Et qui sont surtout sur des terrains (encore) assez peu concurrentiels, malgré tout... Mais dans les coopératives ? L’écart salarial est un des piliers du mouvement coopératif. D’autant que les SCOP sont des entreprises de production sur des marchés concurrentiels, elles se distinguent aussi par des pratiques managériales différentes... Point de parachutes dorés, point de stock options, point retraite chapeau, ... Juste de la transparence et du "faire autrement". Vision idyllique ? Probablement que, comme partout, il y a des brebis galeuses, mais en proportion moins, et surtout la régulation du mouvement collectif et culturel fait que les pratiques évoluent dans le bon sens, toujours.

Alors, chers amis dirigeants de l’économie sociale, petite ou grande entreprise, association ou coopérative, quelle est votre rémunération pour quelle responsabilité ? Chiche !


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Les employés, ouvriers, ... Les salariés quoi !

[2Concernant Bernard Arnault et son bonus “élevé ” de 2,2 millions d’euros resté inchangé en 2009 malgré des baisses de résultat

[3Et donc du pot commun de la solidarité nationale


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS