mercredi, 23 septembre 2020|

5 visiteurs en ce moment

 

Je suis un Ch’tis...


Eh oui... Ou plutôt non. Mais je ne m’en suis jamais pensé aussi proche ! En effet, l’horrible fait divers qui s’est passé pendant le match de football Lens / PSG me fait vomir !

Il est vrai, avouons le, que je ne porte pas spécialement les supporters de football dans mon coeur ! Précisons néanmoins que je parle de ces supporters "embrigadés", ceux qui mangent foot, pensent foot, rêvent foot, boivent foot, vivent foot et qui ne pensent qu’au prochain samedi, dès le dimanche matin.
Cette fascination extrême est inquiétante chez ses groupes de supporters. Remarquons le début de mot si proche de fascisme !

Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Le modèle italien s’étant exporté dans toute l’Europe (nazisme en Allemagne, franquisme en Espagne), il s’est ensuite étendu àtout mouvement politique s’appuyant sur un pouvoir fort, prônant un État sécuritaire, les métiers organisés en corporations (ceci au moins jusqu’en 1945), l’exaltation du sentiment nationaliste et une politique réactionnaire. Définition de Wikipedia

On comprendra aisément que ces groupes sont très souvent violents, racistes, hiérarchisés et surtout exhaltés par les symboles de leur club (Drapeau, couleur, chants, ...). Pour avoir trainé mes Doc Martens étant jeunes dans ces milieux underground, je sais par expérience, que la plupart des Skin heads racistes allaient aux matchs, et pas seulement pour regarder les 22 zozos courir après la balle. On pourra argumenter sur le football, sport populaire, et donc, reprenant les traits de toute la société, ne pouvait qu’attirer les skin heads, jeunes souvent issus du milieu ouvrier, il n’en reste pas moins que cette activité sportive attirait les clans, groupes et corporations de tout poil pour se "foutre sur la tronche" après le match. Vu, vu, vu, vécu !

Alors, pourquoi je me sens Ch’tis ? Rappelons nous la banderolle : "Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis !". Beaucoup de violence dans ces quelques mots... Mais leur succession est étonnante... On peut trouver beaucoup d’insultes pour rabaisser un adversaire, un ennemi, un "pas-beaux-vilains-méchants". Il suffit d’aller dans une cour d’école et d’écouter comment les enfants s’insultent copieusement àpartir d’un certain âge, mots souvent repris du vocabulaire des grands frères, des parents ou pire encore, des films vus et entendus.
Là, le cas présent, ce qui est terrible, c’est qu’on colle 3 mots n’ayant pas tous caractère d’insulte. Et je m’explique :

Pédophiles :

La pédophilie est, en psychiatrie, l’attirance sexuelle d’un adulte envers les personnes impubères. Un pédophile est une personne éprouvant ce type d’attirance. La pédophilie est classée en tant que trouble de la préférence sexuelle selon la CMI et parmi les paraphilies selon le DSM. En France, comme dans la plupart des sociétés modernes, ce type d’attirance est considéré comme une perversion sexuelle et les activités s’y rapportant sont condamnées par la loi. De ce fait, dans le langage courant, le terme pédophilie a une forte connotation péjorative et le terme pédophile est souvent utilisé par abus de langage pour désigner une personne condamnée par la justice pour des crimes ou délits en rapport avec l’abus sexuel sur mineur ou la pornographie infantile. Définition de Wikipedia

Même si de façon intelligente (Ce qui n’est pas un trait de caractère de ceux qui ont écrit), on peut lire que la pédophilie est avant tout une maladie psychiatrique, on peut comprendre l’aspect négatif de parler de quelqu’un en le comparant àun pédophile : cela conduit àle considérer comme un pervers qui n’est pas capable d’avoir des relations avec une personne comme elle, mais avec un être plus faible, incapable de se défendre. C’est donc bien dégradant, négatif, péjoratif avec volonté de blesser.

Consanguins :

La consanguinité est la parenté entre deux personnes (ou plus généralement deux êtres vivants), ou àl’intérieur d’une population (même espèce).
Définition de Wikipedia

Et plus loin

Au XIXe siècle des écrivains expliquent la tare héréditaire ou congénitale par l’influence néfaste d’une consanguinité importante (considéré comme un facteur explicatif de décadence par exemple dans des familles royales et peut-être justificatif de la nécessité de leur disparition et par làdes révolutions).
La consanguinité était également la règle des sociétés rurales, voire de toutes les sociétés humaines, par la difficulté matérielle qu’il y avait àchercher femme ailleurs. La terre n’aurait pu par ailleurs porter le nombre d’ancêtres théoriques qu’a chaque individu, soit plus d’un milliard d’ancêtres théoriques àla trentième génération aux alentours de l’an mil.
Certes, il est incontestable que la procréation consanguine concentre certaines caractéristiques génétiques défavorables.
Définition de Wikipedia

On saisit plus le caractère péjoratif dans la deuxième partie exposée ci dessous. Quand on se reproduit en consanguinité, on apporte de façon incontestable des défauts aux fruits de la reproduction. Pourtant, ce qui est paradoxal, c’est que tous les habitants de la terre sont en fait consanguins (Nous venons tous de la même souche, et je ne parle pas d’Adam et Eve !) et qu’il existe des produits de consanguinité qui ne pose pas de soucis aux yeux du monde, la noblesse (La vraie). On sent bien derrière l’utilisation abusive de ce concept que l’idée est plus de dire que les habitants du Nord se reproduisent entre eux et dégénèrent, qu’autre chose.

Chômeurs :

Le chômage peut être défini comme l’inactivité d’une personne souhaitant travailler. ../..
Associé àla pauvreté, àla précarité et l’exclusion, il est aussi au premier plan du débat politique depuis la fin des Trente Glorieuses dans quelques pays d’Europe occidentale, où il a atteint des niveaux très élevés ; le chômage transforme la structure sociale de la société, bouleverse la vie des plus touchés, tout en suscitant l’inquiétude de nombreux actifs.
Définition de Wikipedia

Etonnant ? Etonnant de trouver "chômeur" comme une insulte ! Cette situation n’est pas volontaire et comporte plus de frustration et de négatif que de plaisir. Que veut dire donc de comparer un adversaire àun chômeur ? En fait, on peut imaginer que le fait de comparer l’autre à"une personne souhaitant travailler (Au mieux !) mais qui n’y arrive pas" relève làencore de la comparaison avec l’incapable : incapable de chercher, de trouver, de travailler, d’inspirer confiance, ...
Et il est détestable de considérer en accolant 3 mots différents, chômeur comme une insulte. Un parasite de la société en quelque sorte !

Pour aller plus loin, et en laissant de côté ces abrutis àqui on a du faire une "lobotomie pour leur greffer le neuronne les empêchant de se chier dessus", je trouve excessivement choquant de considérer chômeur comme une insulte ! C’est réellement insultant pour les personnes au chômage !
Depuis plusieurs années, la stigmatisation des chômeurs conduit gentiment àce genre de dérapage : accentuer le contrôle (Flicage) des chercheurs d’emploi, sous des arguments de meilleur accompagnement, induit dans la tête des pauvres d’esprits que le chômeur se trouve bien dans cette situation et qu’en plus, "si il est comme cela, c’est bien parce qu’il le veut bien". "D’ailleurs, lea beau frère de ma concierge a trouvé du travail, c’est bien la preuve que tout le monde peut trouver si il cherche !".

Qui n’a jamais entendu cela ? Hein... J’ai mal entendu !

Alors, bien entendu, ce sont ces connards de supporters fascistes qui ont déroulé la banderolle, qui ont écrit ces mots de haine et qui l’ont passé àla barbe et au nez des contrôles (En découpant les mots par bout)... Bien entendu, ce sont eux qui seront poursuivis si on les trouve.
Mais in fine, ils sont le résultat d’une "chasse àl’autre", d’une non acceptation de notre société sur la question de la différence, sur la violence et le rapport de force comme SEUL moyen d’exister par rapport àl’autre, ... On ne peut occulter l’absence de respect vers les plus vulnérables, les plus faibles, les plus dans le besoin, ... C’est ce libéralisme économique inhumain qui n’engage l’un et l’autre que l’un contre l’autre, qui est le vrai pilier de cette banderolle ! Ce qui ne dédit aucunement les émissaires ... Je ne rejette pas la faute sur la société, la connerie existe, tout le monde l’a vu au moins une fois, mais les cons, on les repère. Là, c’est réfléchi en tactique (Comment éviter les contrôles !). Donc, c’est préparé et analysé.

Quand on arrêtera de considérer les mots suivants comme des insultes, la société aura fait un pas énorme dans l’intelligence (La définition si vous cliquez) :
- Homosexuel
- Tapette
- Débile mental
- Crétin
- Pédophile
- Sodomite
- Gonzesse
- Et plein d’autres que vous connaissez !


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »