samedi, 31 octobre 2020|

8 visiteurs en ce moment

 

Ah bon, mes collègues sont des variables d’ajustement !?


Bien entendu, je ne le pense pas une seconde, j’ai beaucoup trop de respect pour elles. Sauf que...
Ressources Solidaires va mal depuis plusieurs mois... Cela va faire 10 ans que l’association est dans le paysage internet et de l’économie sociale et solidaire.

Partie d’une idée, de quelques bras, et d’un compte bancaire à 0, elle est devenue la référence sur les questions d’emploi dans l’économie sociale et solidaire, la référence en diffusion d’information sur le web sur l’économie sociale et solidaire et une (plus petite) référence sur les réseaux sociaux.

Elle travaille avec les syndicats d’employeurs, des syndicats de salariés, les CRES, les acteurs de terrain, les collectivités territoriales, bref, tous les acteurs qui veulent faire que le schmilblick avance dans le sens d’une alternative au capitalisme et à l’entrepreneuriat basé sur un leadership individuel.

Je dis "elle" car l’association a dépassé la simple dimension de "Guillaume Chocteau" (himself), même si, ma modestie dut elle en souffrir, je représente la majeure partie de la plus-value apportée, en maitrisant l’ensemble des activités, soit pour les avoir supervisées, soit pour les animées, soit pour les expertisées.
Mais... Serais je encore là si je ne m’étais pas entouré de compétences différentes des miennes, à commencer par de l’administratif et comptable. Brigitte, Clarisse (Anciennes collègues) et Eléonore (actuelle) n’auront elles pas contribué à accompagner mon expertise en réalisant ce que je ne savais pas faire ? Au début, simplement la compta et l’administratif, maintenant, la compta, l’administratif, le service client et l’assistanat au quotidien dans ma fonction. Clémentine ne m’a t elle pas aidé à monter des projetset à participer au mieux aux évènementsauxquels nous participions, sans compter la compétence à créer des documents qui ressemblent à autre chose qu’un tract syndical ! [1].

Sauf que... L’impossibilité à lever des fonds sur 2012 pour compenser le passage à la gratuité, alors que tout le monde l’exigeait de nous, a définitivement plombé les comptes. Alors que paradoxalement, notre chiffre d’affaires, hors cotisations, a légèrement augmenté et aurait permis, si compensation, d’absorber l’augmentation annuelle des charges...

Le gentil paradoxe est que demain soir, je vais participer à la table ronde du lancement national du mois de l’économie sociale et solidaire, avec notre Ministre qui tient dans ces mains notre dossier de soutien. Mais qui semble mal parti, tellement les stratégies institutionnelles se mélangent aux stratégies politiques au niveau national, faisant fi de 10 ans d’expériences et du terrain. Car malgré tout l’argent qu’on engloutira sur des projets, rien ne remplacera in fine, la petite main qui descend dans les salons de l’emploi, des métiers, en province, au contact des gens qui questionnent et qui n’ont pas de réponses.

Alors, demain, je vais parler de Ress Solidaires devant tout ceux que j’ai vu depuis 2 ans pour tenter de leur soutirer 2000 euros de prestations pour soutenir un projet peu couteux, efficace et prometteur. Mais sans résultat...

Et devant moi, j’aurais Clémentine qui livetwittera le débat, alors que j’ai eu avec elle ce matin, son entretien préalable de licenciement, précédent celui d’Eléonore.

Car oui, la conséquence de tout cela, c’est que d’ici 2 mois, je vais me retrouver dans la situation d’il y a 7 ans, tout seul, avec une activité qui n’a rien de comparable avec celle d’il y a 7 ans...

Quoi ? En 2005 En 2012
Nbr de candidats en portefeuille Un millier Plus de 30 000
Nbr d’employeurs partenaires Une centaine Plus de 4000
Visiteurs par jour sur le site Environ 600 Plus de 2000
Interventions extérieures (cours, conf, ...) 3 par an 3 par mois

Alors, oui, il y a 15 jours, après délibération de mon conseil d’administration [2], j’ai appuyé sur le bouton rouge du licenciement individuel pour raison économique. Deux tiers des effectifs, cela pourrait être un plan social... Eléonore finira fin novembre (en théorie) et Clémentine fin décembre (Joyeux Noël !). Sauf si d’ici là, on réussit à trouver les finances...
Mes collègues sont intelligentes, et nous avons toujours travaillé dans la transparence. Elles connaissaient la situation à venir, les conséquences, ...

Sauf que... J’ai mal au bide.

’fait chier ! Vraiment...


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Ce qui est à peu près le résultat quand je fais un doc !

[2Qui vit lui aussi mal la situation, soit dit en passant !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »