mercredi, 28 octobre 2020|

5 visiteurs en ce moment

 

Adoption par les homosexuels ... La France condamnée ? A quoi ?


La France a été condamnée hier par la Cour Européenne des Droits de l’Homme après une longue et courageuse bataille de la part d’un couple homosexuel.

Hier, la CEDH a observé que « le droit français autorise l’adoption pour un célibataire, ouvrant ainsi la voie àl’adoption par une personne célibataire homosexuelle » et noté que le Code civil reste muet « quant àla nécessité d’un référent de l’autre sexe ». Article du Figaro du 22/01/08 par Delphine de Mallevoüe.

Il est tout àfait courageux pour ce couple lesbien d’avoir porté cette discrimination manifeste devant les plus hautes instances. D’autant que la réponse de la Cour est sans ambigüité quand même :

À dix voix contre sept, devant un jury composé de17 membres de pays différents, la Cour a contraint la France àverser 10 000 euros, au titre du préjudice moral, àEmmanuelle B., une institutrice du Jura de 45 ans. Article du Figaro du 22/01/08 par Delphine de Mallevoüe.

La discrimination est tombée par la justice Européenne, elle a mise àbas cette frontière puante entre un couple hétérowexuel et un couple homosexuel, entre un célibataire hétérosexuel et un célibataire homosexuel.

Hier, la CEDH a observé que « le droit français autorise l’adoption pour un célibataire, ouvrant ainsi la voie àl’adoption par une personne célibataire homosexuelle » et noté que le Code civil reste muet « quant àla nécessité d’un référent de l’autre sexe ». Article du Figaro du 22/01/08 par Delphine de Mallevoüe.

En effet, on peut adopter en étant célibataire du moment que cela reste dans les bonnes grâces de l’esprit, c’est àdire d’avoir les bonnes moeurs : être hétéro. La référence àune autre image (Paternelle ou maternelle) dans la stabilité de l’enfant n’étant pas inscrite dans la loi Française, cette supercherie moraliste est tombée. Bien.

« Atteinte ». Hier, 10 juges (contre 7, dont le juge français) de la Cour européenne des droits de l’homme ont jugé qu’Emmanuelle a fait l’objet d’une « différence de traitement » qui « constitue une discrimination au regard de la Convention », puisqu’elle se rapporte àson orientation sexuelle. Selon eux, l’administration française a porté« atteinte au droit de mener une vie privée et familiale ». Article de Libération du 22/01/08 par Charlotte Rotman

Elle a bénéficié d’un retournement de tendance en Europe, car l’arrivée de majorité progressiste dans plusieurs pays a fait basculer les législations sur l’adoption homosexuelle :

Depuis le précédent de 2002, le contexte européen a changé. Neuf pays acceptent désormais l’adoption - conjointe ou par le partenaire de même sexe - (dont l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique, la Suède, l’Espagne…). Article de Libération du 22/01/08 par Charlotte Rotman

Sarkozy va t il, làencore, supplanté la gauche en adoptant une nouvelle législation ? On peut en douter vu les positions sur l’église qu’il a apporté récemment lors de sa visite au Pape.

«  Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en rapproche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance  » : c’est sous les ors de la basilique Saint-Jean de Latran, au Vatican, que Nicolas Sarkozy est allé le plus loin. «  Les racines de la France sont essentiellement chrétiennes  », avait-il asséné, remontant au baptême de Clovis àpartir duquel la France est devenue, pour les catholiques, «  la fille aînée de l’Eglise  ». Puis il a avancé un nouveau concept comme il les aime : celui d’une «  laïcité positive, qui ne considère pas que les religions sont un danger, mais plutôt un atout  ». Article de Libération du 16/01/08 par Véronique Soulé.

On n’est mal barré pour que les esprits étroites ouvrent les méninges sur les "autres moeurs"...

Malheureusement, cela n’enlève en rien la difficulté que peuvent avoir les couples homosexuels àadopter légalement un enfant, car la CEDH n’ouvre pas la porte àl’adoption en France par les couples homosexuels, elle casse "simplement" une discrimination flagrante (Gardez en tête le célibataire hétéro !) sous couvert "d’alterité", c’’est àdire d’un "autre visage pour l’éducation"...

Je suis pour les mêmes droits entre hétérosexuels et homosexuels, que ce soit dans le mariage (Beurk !), le concubinage, l’héritage, l’adoption, la parentalité, ...

Quand allons nous cesser de faire de la discrimination sur des considérations morales, remontant aux tréfonds de notre culture judéo chrétienne, comme quoi la constitution d’un couple relève exclusivement de l’ambition de procréation, niant la part "amour". Non, l’acte sexuel n’est pas que pour procréer, il sert aussi au PLAISIR (Brrr... Vade retro satanas !). Et l’enfant, résultat d’une procréation ou d’une adoption, est avant tout le résultat d’un acte d’amour et non d’une simple volonté inconsciente d’apporter de nouvelles âmes. Sans nier pour autant, l’aspect biologique de la reproduction comme élément inconscient de survie de l’espère, on se targue d’avoir un cerveau entre les oreilles et une intelligence supérieure dans l’échelle des animaux, servons en nous pour dépasser le simpl(ist)e argument naturel.


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »