jeudi, 26 novembre 2020|

4 visiteurs en ce moment

 

A tous les radiateurs de l’espace du monde, hommage à Philip Chevron !


Ca y est, vous vous dites "il a pêté un plomb !"... Ou peut être le pensez vous depuis longtemps... ?...

Pourquoi cet appel aux radiateurs ? Et pourquoi que ceux de l’espace d’abord !? L’explication est simple : mon billet est un hommage à un guitariste mort le 8 octobre de cette année. Philip Chevron était le guitariste des Pogues, ce groupe merveilleux de folk-punk irlandais.

L’un des plus connues et qui a fait le succès du groupe, porté par un chanteur, Shane MacGowan [1] et une troupe mélangeant instruments traditionnels irlandais et instruments du rock classique. Personne n’a pu retenir ses pieds ou sa tête de battre le rythme sur ces chansons pleine de sentiments et festivités.

Philip Chevron a rejoint le groupe pour leur premier album en remplacement sur la basse, à l’origine, mais il est resté et tant mieux. Discret mais talentueux, il écrira plusieurs chansons, dont "thousands are sailing", l’une des plus belles et des plus connues, une belle balade irlandaise comme on les aime...

Il a eu aussi une carrière avant les Pogues. Il a créé l’un des premiers groupes de punk irlandais les "radiators from space". C’est moins folklorique, plus punk,plus primaire, plus...

Et il a aussi fait une carrière solo pendant et après les Pogues. C’est d’ailleurs sur une (de mes nombreuses) compilation(s) de musique irlandaise que j’ai eu le plaisir de l’écouter en solo (chant et guitare). Magnifique, sensible, un grand artiste qui m’a conforté qu’une chanson peut exprimer du sentiment. "thousands are sailing" reprise par Philip Chevron himself (son pourri, attention !)

Et puis, il y a l’artiste qui parle de lui, de son groupe, de sa culture, ...

The Pogues sur leur site ont rendu hommage à l’un des leurs...

The news of Philip’s death on Tuesday morning, from complications brought about by throat cancer, has hurt us terribly. Philip was first diagnosed with the disease in 2006 and after a gruelling period of chemotherapy which he had fought with such dignity, strength and heroism, he was declared to be in remission. But in a tragic stroke last August he returned from visiting his oncologist with the harrowing news that his cancer had returned, and that this time it was inoperable. It has been no consolation that we have all had months to prepare for the worst ; when the worst came, the preparations we had made turned out to be futile, and the impact has been felt very deeply. The hole that his death has left will be huge. He was a remarkable and fantastically talented colleague, but most of all a friend. Our thoughts go out to his fans, who loved him unanimously. But above all, our thoughts are now with his family, with those he held dear and who have held him dear. Philip will be missed terribly and will always be in our hearts.

The Pogues

Merci Monsieur Chevron des bonnes vibrations que vous m’avez procuré...


Mon flux RSS Mon compte twitter Mon compte diaspora* Mon compte instagram Mon compte pinterest Mon compte linkedin Mon compte viadeo Mon blog pro

[1Le rêve incarné de tout dentiste en mal de patients


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Le blog de Guillaume
Ma formation initiale est un parcours supérieur dans les sciences humaines et le travail social, car je place l’humain au centre de toutes mes réflexions et souhaits d’agir.Retour ligne automatique Intéressé par l’insertion professionnelle à l’origine, mon intérêt pour le 19ième siècle et l’émergence (...)
En savoir plus »